Compte bancaire en Israël

Si vous projetez d’ouvrir un compte bancaire à l’étranger, Israël fait partie des pays à étudier. Bon nombre de particuliers et d’entreprises ont déjà ouvert un compte bancaire en Israël. Comment ont ils fait ?

Ouvrir un compte israélien sans se déplacer

Des prestataires sont spécialistes dans l’ouverture de compte bancaire personnel ou professionnel dans des territoires étrangers comme Israël. Ils s’occupent de toutes les démarches administratives d’ouverture de compte à notre place, en toute sécurité et professionnalisme. Ainsi, nous n’avons pas à nous déplacer, et bénéficions de commissions de gestion bancaire négociées par ces professionnels. De plus, ces experts connaissent bien le milieu bancaire et ses normes, mieux que nous en tout cas. Et si parfois la langue est un obstacle à cette ouverture de compte israélien, passer par un prestataire européen nous permet d’avoir un interlocuteur francophone. Il est même possible de déléguer la gestion de son compte à des experts (suivi du solde, commande chéquier, virements bancaires, carte de crédit, change, paiement de factures, etc.).

Ouvrir un compte bancaire en Israël

Ouvrir un compte bancaire en Israël

De manière générale, les documents à fournir pour l’ouverture d’un compte en Israël sont :

  • des pièces d’identité,
  • les attestations de revenus,
  • lettres de procuration

Bien sûr, cette procédure d’ouverture de compte peut nous revenir plus chère, mais c’est tellement plus pratique et plus rapide notamment pour ceux qui n’ont ni le temps ni le moyen de faire de longs déplacements.

Ouvrir soi-même un compte bancaire en Israël

Sur place, il est possible d’ouvrir un compte bancaire en Israël, sous réserve de bien choisir sa banque. En effet, il existe plusieurs banques en Israël, et elles ont toutes des agences dans les grandes agglomérations et les petites villes. En faisant appel aux conseils d’un consultant en banque, on peut choisir plus rapidement la banque qui nous convient.

Outre le type de compte qui convient (compte séquestre, placement, compte d’entreprise, compte personnel, etc.), l’ouverture du compte commence généralement par la prise de contact par téléphone, et le rendez-vous en banque. S’il s’agit d‘un compte ouvert pour une famille ou pour un couple, les deux conjoints doivent se rendre à la banque. En ce qui concerne les frais et commissions liés à la gestion du compte bancaire, ils sont tenus à la réglementation de la Banque Centrale d’Israël. Quant aux placements, les gains sont moins importants à mesure que le placement est sûr, le rendement dépendant du risque.

Pour ouvrir un compte bancaire en Israël, il faut fournir les documents suivants, selon notre statut :

  • la carte d’immigrant,
  • le passeport,
  • la carte d’identité ou le certificat d’enregistrement à l’état civil reçu à l’aéroport,
  • le formulaire d’ouverture de compte bancaire reçu également à l’aéroport, et autorisé par la banque

Si on vient en Israël en tant que touriste, on peut ouvrir des comptes dans toutes les banques (compte courant, compte pour non-résident ou pour ressortissant étranger), il suffit de fournir deux pièces d’identité françaises (passeport et carte nationale d’identité).

Déclaration du compte bancaire ouvert en Israël

Si on reste domicilié fiscalement en France, tous les comptes bancaires et placements financiers ouverts à l’étranger, comme c’est le cas des comptes bancaires israéliens, doivent être déclarés en France, lors de la déclaration des revenus. Sinon, le contribuable risque de payer de sévères sanctions et notamment de fortes amendes.

D’ailleurs, Israël respecte la directive du Conseil de l’Union européenne du 15 février 2011, qui prévoit l’échange automatique et obligatoire d’informations bancaires, à compter du 1er janvier 2015.

Si toutefois on décide de devenir ressortissant israélien, on peut échapper à l’obligation d’échanges d’informations, mais on paie ses impôts en Israël.